Exposition De Peintures émaillées Sur Pierre De Lave à Urval du 14 au 16 septembre 2018

Du

14 vendredi septembre 2018

au

16 dimanche septembre 2018

10h00 • 14h00

Église Notre-dame De La Nativité (Le Bourg)

Recevez par e-mail les nouvelles informations sur Exposition De Peintures émaillées Sur Pierre De Lave.

Plus d'infos sur l'Exposition De Peintures émaillées Sur Pierre De Lave à Urval

_PARTITA_, Bruno DESPLANQUES

Peintures émaillées sur pierre de lave.

Exposition en plein air visible du 14 juillet au 16 septembre 2018.

Visite libre.

Présence de l'artiste durant pour ce week-end.

En été 2014, la première exposition dans les jardins du presbytère d'Urval fût pour moi l'occasion de présenter en extérieur des dispositifs de peintures de différentes configurations. S'apparentant à des fabriques de jardin, jalonnant le parcours du visiteur, ces dispositifs établissaient un dialogue visuel entre la peinture et le paysage réel environnant. Fort de cette expérience à priori présomptueuse et ambitieuse d'exposer de la peinture de paysage dans le paysage mais qui s'est révélée riche et pertinente, j'ai cherché le moyen de réaliser des installations pérennes en extérieures. C'est ainsi que j'ai exploré l'émaillage sur pierre de lave, ce medium offrant non seulement une résistance optimale aux intempéries mais surtout, un prolongement enrichissant ma pratique pictural.

Dès lors, je réalise des pans de céramique mêlant engobes et émaux sur plaques modulaires de pierre de lave de 30 x 30 cm que je juxtapose les unes aux autres pour composer des ensembles de formats variables selon la destination.

La superposition des engobes et des émaux appliqués par touches plus ou moins grasses et plus ou moins diluées, par l'entremise de la cuisson et des aléas des réactions chimiques et physiques qui en découlent (oxydation, rétractation, tressailage, ...) provoque des effets de matière d'une grande richesse dont les aspects renvoient aux textures de mousses, de lichens, d'écorces, de roches...

A la différence de la peinture qui se donne à voir directement, les émaux ne se révèlent qu'après cuisson.

Dans un jeu d'hypothèses visuelles, de projection mentale, la peinture par émaillage se construit davantage sur des intuitions, de la préméditation, que sur des observations pour donner lieu à des paysages imaginaires.

Les compositions se donnent à voir à distance comme des paysages le plus souvent sylvestres dans lesquels des « bruits » de nature se mêlent, foisonnent et offrent à clairevoie des trouées en perspectives ; de près comme des microcosmes matiéristes, entre végétal et minéral, résultant de l'alchimie des minéraux par l'entremise du feu.

Pour cette nouvelle invitation, je choisi de réaliser une pièce unique sous forme d'une bande de peinture de 30m de longueur qui sera fragmentée en segments de dimensions variables pour être présentées de façon discontinue en différents lieux du village et du jardin en espalier du presbytère Tant dans sa conception que dans sa présentation, la pièce s'apparente à une composition d'une suite musicale, entre improvisation, variations et composition, alternances de tonalités, d'intensité, de rythmes et de silences... Telle une partita la composition sera donnera à voir dans la durée, celle d'un été, celle d'une promenade au gré de la découverte de cet écrin de verdure qu'offre le paysage d'Urval.

Bruno Desplanques